Glow : Quand le catch féminin devient une métaphore pour l’émancipation

La série GLOW, dévoilée sur Netflix le 23 juin, vous transporte avec brio dans l’univers du catch féminin des années quatre-vingt. À travers dix épisodes captivants, elle explore la création du show éponyme et suit l’évolution de jeunes catcheuses en quête de leur premier combat télévisé. Un voyage authentique dans les années 80 GLOW a […]

Anna
Anna

Partager :

La série GLOW, dévoilée sur Netflix le 23 juin, vous transporte avec brio dans l’univers du catch féminin des années quatre-vingt. À travers dix épisodes captivants, elle explore la création du show éponyme et suit l’évolution de jeunes catcheuses en quête de leur premier combat télévisé.

Un voyage authentique dans les années 80

GLOW a parcouru entièrement l’atmosphère des années quatre-vingt, du style vestimentaire à la bande sonore. L’histoire suit Ruth Wilder, incarnée par Alison Brie, une comédienne confrontée au sexisme de Hollywood. Sa dernière chance réside dans le casting du show de catch GLOW, créé par Sam Silvia (Marc Maron). Ruth ne se lance pas seule dans cette aventure. Elle a collaboré avec Debbie Eagan (Bettie Gilpin), son ancienne amie devenue rivale, suite à une trahison amoureuse.

Glow : Quand le catch féminin devient une métaphore pour l'émancipation

À lire : Le Jeu de la Dame : Réflexions sur la popularité du jeu d’échecs après la série

Des personnages caricaturaux, des destins captivants

La série n’épargne pas en originalité avec des personnages tels que Justine, une jeune introvertie, et Sheila, surnommée « She-Wolf, » une femme vivant dans la peau d’une louve. L’incroyable prestation de Kia Stevens (Awesome Kong/Kharma) ajoute une dimension supplémentaire à l’ensemble.

Une immersion intelligente dans l’univers du catch

GLOW se distingue par une perspective rafraîchissante sur le catch, loin des stéréotypes souvent véhiculés. La série dévoile les coulisses du monde du catch, ce qui permet aux néophytes de comprendre la création de personnages, de storylines et de matchs. Elle souligne également le mépris souvent associé au catch, illustré par le producteur Sebastien Howard et le réalisateur Sam Silvia.

Consultez également : Les séries pour adultes qui abordent les thèmes de la vie professionnelle et personnelle

Le catch comme prétexte aux combats féministes

Produite par Jenji Kohan, créatrice d’Orange Is The New Black, GLOW aborde des thèmes toujours d’actualité tels que le sexisme dans le catch. La série démontre que pour ces femmes, le catch devient un moyen de reprendre le contrôle sur leur vie, leur carrière et leur corps. À travers des personnages comme Carmen, alias « Machu Pichu, » GLOW s’inscrit dans une lutte féministe à travers les défis que ces femmes doivent surmonter pour s’émanciper.

Ne manquez pas notre article sur : Les séries pour adultes qui défient les conventions et repoussent les limites

Table des matières

Derniers articles dans « Séries »

Ces contenus récents devraient vous intéresser.